Site Loader

Il faut examiner séparément l’action et la passion, l’agent et le patient avant de conclure qu’une juste punition rend le coupable meilleur. Socrate voit la rhétorique comme une pratique sans valeur car elle n’apporte pas la vérité avec son langage les rhéteurs prétendaient pouvoir soutenir une thèse et son contraire avec la même intensité. Pour dégager cette problématique nous étudierons les rapports entre a la rhétorique et l’opinion b l’injustice et l’opinion c le plaisir et l’opinion. Le bonheur humain dépend du choix que l’on fait entre ces deux genres d’activité: Vois donc si tu veux souffrir à ton tour que je te réfute, en t’engageant à répondre à mes questions. D’autres soutiennent que le Gorgias traite du juste et de l’injuste, parce qu’il y est dit que l’homme juste est heureux et l’homme injuste misérable, d’autant plus misérable qu’il est plus injuste et qu’il l’est plus longtemps ; ne s’apercevant pas que ce point de vue est lui-même partiel, et ne se rapporte encore qu’à la discussion de Socrate avec Polus. Ainsi, pour déployer une puissance qui lui soit propre, il faut que la rhétorique ait affaire à des ignorants ; et comme sur toutes choses le nombre des hommes instruits est très petit, il faut que là rhétorique ait à faire à la multitude, comme représentant l’ignorance ; de sorte qu’à parler rigoureusement, la rhétorique; ou l’art de persuader n’est que l’art de trouver des expédients mensongers pour paraître savoir, sans savoir en effet aux yeux de gens qui ne savent pas ; pour paraître juste, homme de bien, bon citoyen, sans l’être; enfin, pour mettre partout l’apparence à la place de la réalité.

Nom: gorgias de platon
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 37.32 MBytes

Gorgias se fait le défenseur de la rhétorique, mais Socrate lui rappelle que le problème discuté va beaucoup plus loin qu’il ne le pense: Le Gorgias nous apparaît avant tout comme une transposition, au niveau philosophique, de ce long débat intérieur. La dissolution sophistique de l’intelligence dans le discours purement formel où le langage se prend lui- même comme objet prive l’homme des certitudes fondamentales à partir desquelles peut naître une authentique réflexion philosophique. Pourrais-tu me nier que tout ce qui est juste, en tant que juste, est beau? Polos doit ainsi conclure avec Socrate que: Cependant, la définition de la rhétorique n’avance pas.

Explication de texte : PLATON, Gorgias

Fait-il en gorbias une action juste, ou non? Mais relativement à quoi? Parmi les premières se range l’activité du rhéteur, dans les secondes celle du philosophe. Elle consiste à exposer une tout autre conception de la vie: La rhétorique n’est pas seulement un instrument de l’opinion, mais elle engendre une vie malheureuse, et la plus malheureuse de toutes les vies, puisqu’elle empêche les autres et soi-même de se libérer du plus grand des maux qu’est l’injustice.

  TÉLÉCHARGER ZOUGLOU FASHION GRATUIT

La problématique morale de l’opinion dans le « Gorgias » de Platon – Persée

De là la témérité de ceux qui, sans s’être exercés à se gouverner eux-mêmes, osent se porter comme orateurs et hommes d’état, et entreprendre de diriger et de conseiller les autres ; et le délire de la renommée, qui donne le titre de politiques à des hommes qui, loin d’avoir amélioré leurs semblables, les ont corrompus autant qu’il était en eux, ne songeant qu’aux intérêts matériels de la société, prenant la grandeur apparente pour la véritable grandeur, l’éclat d’un jour pour la puissance, serviteurs de ceux dont ils se croient les maîtres, et se perdant souvent par les vices mêmes qu’ils.

Je vais, Socrate, essayer de te développer en son entier toute la vertu de la rhétorique ; car tu m’as mis parfaitement sur la voie. Nous sommes ballottés au gré des événements, jouets de ce qui ne dépend pas de nous comme le disent les Stoïciens. Calliclès se fera le défenseur du tyran en montrant à Socrate que l’homme heureux est celui qui nourrit en lui de fortes passions et qui prend les moyens de les satisfaire.

gorgias de platon

Ainsi ed vois, Socrate, que quand il s’agit de prendre un parti sur les objets dont tu parlais, les orateurs sont ceux qui conseillent, et dont l’avis l’emporte.

Curieuse situation donc que celle de Calliclès. En gortias de même la politique en deux, je mets la puissance législative vis-à-vis de la gymnastique, et la puissance judiciaire vis-à-vis de la médecine. Le mot xoXaKela est traduit par flatterie ; il ne s’agit pas d’une flatterie purement gratuite, mais d’une flatterie intéressée.

gorgias de platon

Et supposez qu’elle le constitue, supposez que le plaisir soit le bien et la douleur le mal, il s’ensuivrait que quiconque a du plaisir est bon, et quiconque souffre, méchant; que le goorgias qui souffre, et qui est bon en tant que brave. La seconde difficulté vient des textes qui contredisent formellement soit la thèse entière, soit des éléments de celle-ci. Il s’agit de prouver que l’homme coupable qui n’expie pas sa faute est plus malheureux que celui qui l’expie.

  TÉLÉCHARGER PRESTASHOP 1.6.1.13

Le débat reste ouvert: Le bonheur qu’il 17 22 Y von Lafrance propose est celui des pierres Dodds, Plato Oorgias, Oxford,p. Mais je mérite d’être excusé ; car lorsque je me suis expliqué en peu de mots tu ne m’as pas compris, tu ne savais quel parti tirer de mes réponses, et il me fallait me développer. Ne juges-tu pas qu’il y a une bonne constitution de l’un et de l’autre? Elle se résume, en effet, en ceci: Je me flatte, Goggias, que tu ne seras pas mécontent de moi sous ce rapport.

Mais c’est une chose utile, n’est-ce pas? Le mal et le désordre sont des négations. Il le répète à de très nombreuses reprises: On dit d’une chose qu’elle est utile parce qu’elle procure un bien tandis qu’elle sera dite nuisible si elle nous procure un mal Il est clair qu’il demanderait après cela: Mon bel ami, nous nous procurons des amis et des enfants tout exprès, afin que si nous venons à faire quelque faux pas étant devenus vieux, vous autres jeunes gens vous redressiez et nos actions et nos discours.

Ces considérations décisives qui dominent la discussion ne nous dispensent pas de faire connaître des arguments d’un ordre inférieur, rigoureux, mais subtils, qui occupent dans Platon une très grande place, et que le lecteur ne sera peut-être pas fâché de trouver ici resserrés et résumés en peu de mots. Gorgias, y a-t-il une croyance fausse et une croyance vraie?

Ainsi la punition peut être bonne pour la société et mauvaise pour l’individu. Mais le coupable sera-t-il heureux, si on lui fait justice, et s’il est puni? Selon nous, le vrai but du Gorgias est la rhétorique, comme le veut l’opinion la plus vulgaire et la seconde inscription du dialogue, quel qu’en soit l’auteur. Voici quelle est ma pensée: Cela étant, l’un ne sera pas plus heureux que l’autre, ni celui qui a réussi à s’emparer injustement de la tyrannie, ni celui qui a été puni; car il ne saurait se faire que de deux malheureux l’un soit plus heureux [ e ] que l’autre.

Socrate est-il curieux d’entendre Gorgias?